Bio

Alco a derrière lui une longue carrière de musicien et de chanteur, menée en parallèle avec d’autres activités.

Ainsi il a participé en tant que guitariste et bassiste à de nombreux projets de musique instrumentale, du jazz au rock en passant par le bluegrass et le blues.

Il cofonda l’aventure ElectroChic AcousToc. D’abord groupe instrumental —standards et compositions jazz, blues et rock— ce duo s’est ensuite orienté vers la reprise de chansons française et anglo-saxonnes.

Le groupe s’est in fine exclusivement consacré aux chansons composées par ses fondateurs. C’est dans ce cadre qu’Alco a pu expérimenter son propre répertoire.

En parallèle, Alco a plusieurs années joué comme guitariste dans un orchestre de bal du nom de Quorum… Jazz, rock, variété. La vraie, la bonne école !

Rencontre avec le chanteur Patrick Di Scala : Alco enregistre comme guitariste le CD «Pour leurs droits, les enfants de la Talaudière chantent la vie», et accompagne le chanteur lors du concert qui suivit.

Et puis, au terme de cette longue période de maturation, Alco entre en studio pour enregistrer quatre de ses compositions, sur lesquelles il assure les parties de guitare, le chant, les chœurs et une partie du mixage.

Il n’a pas envie d’en rester là. Il monte le groupe Alco and Co, avec Philippe Fougerouse à la batterie et Michel Rubet à la basse. Il devient également coproducteur, en tant que compositeur et accompagnateur, du projet « Si… » (mise en musique des poèmes de Guy Piegay récités par le comédien Gilles Garlet), actuellement rebaptisé « 6 cordes à 1 stylo ».

Entre 2010 et 2011, il enregistre et produit l’album Napalm, 14 compositions où sont réunis tous les ingrédients de son style et de ses sensibilités. L’album sort en octobre 2011.

Depuis il oscille entre différentes formules, dont un récent duo avec le guitariste Jno Lauria.
Le projet d’un prochain album est en maturation.